Rapport Annuel de la présidence 1999-2000

Cent douze années après sa fondation, notre société a élu pour la première fois des femmes dans son comité. Il était temps : nous allions changer de millénaire sans avoir concrétisé à ce niveau l’un des titres de gloire de notre société, qui était que dès le départ elle acceptait les dames pour membres. Le comité a voulu tirer parti d’une situation en elle-même difficile, à savoir le départ simultané de trois de ses membres, pour s’adjoindre d’un coup une représentation féminine qui ne soit pas trop minoritaire. Les critères essentiels du choix ont cependant été les même que d’habitude, inutile de le préciser, à savoir une représentation équilibrée des disciplines – en l’occurrence les trois nouvelles membres nous viennent des sciences de l’homme et de la société, jusqu’à présent un peu sous-représentées- ainsi qu’un équilibre entre l’intérieur et l’extérieur de l’Université : Madame Patrizia Lombardo est professeur à la Faculté des lettres, Mesdames Monique Caillat et Nicole Fatio proviennent de ce qu’il est convenu d’appeler la “cité”, elles doivent leur formation et exercent leurs compétences respectivement dans les domaines du droit et de la théologie.

Lire la suite