La Linnaea

Réservation



La Linnaea est un jardin alpin et une station de biologie alpine qui appartient à la Société académique de Genève depuis 1915. Cette propriété est située à Bourg-Saint-Pierre en Valais non loin du col du Grand-Saint-Bernard.

Une convention lie la Société académique de Genève à la Commune de Bourg-Saint-Pierre pour l’aménagement et l’entretien du jardin et un partenariat existe entre la Société académique de Genève et les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève dans les domaines horticole et botanique.

Le jardin est public et l’accès en est gratuit. Il est ouvert de mai à octobre.
Les bâtiments peuvent être utilisés  par les membres de la Société académique de Genève et des sociétés soeurs, de la communauté universitaire de Genève et d’autres universités suisses ou étrangères, des enseignants du niveau secondaire pour des séjours scientifiques, sportifs ou de loisir de courte durée.

Le chalet d’habitation peut accueillir une quinzaine de personnes en toute saison dans 6 chambres. Les installations sanitaires sont communes et pourvues de 3 cabines de douches.

Historique: origine et développement

La Linnaea est le plus ancien jardin alpin d’altitude existant actuellement dans les  Alpes occidentales. Il fut inauguré le 20 juillet 1889. Son nom rappelle celui du célèbre naturaliste suédois Carl von Linné. Son fondateur était Henry Correvon (1853-1939), horticulteur et botaniste d’origine vaudoise spécialisé dans la floriculture alpine. Il fut secondé dans sa tâche par un comité international présidé par Robert Chodat (1865-1934), professeur de botanique à l ‘Université de Genève.

H. Correvon a été stimulé dans son entreprise par le biologiste George Romanes, d’Oxford qui lui demanda d’étudier les rapports d’espèce à espèce parmi des plantes alpines, la persistance de certains de leurs caractères spécifiques ainsi que les possibilités d’hybrider des formes parallèles.

Dès le début Correvon souhaitait « établir à la montagne et in situ un jardin botanique alpin qui fût situé à une altitude assez élevée, pas trop pourtant, pour permettre la réussite des plantes de toutes les régions froides et glacées du monde ».

C’est pourquoi en peu de temps et avec peu de moyens 41 rocailles furent créées ainsi que des couches pour la multiplication.

Lorsque R. Chodat prit la direction de la Linnaea en 1914, il institua un cours d’été réunissant professeurs, doctorants ou étudiants d’universités suisses ou étrangères. Des travaux de recherche furent entrepris dans des domaines très variés jusqu’au début de la 2ème guerre mondiale conduisant à la publication de 7 thèses de doctorat et 52 articles ayant paru dans diverses revues.

Un laboratoire fut installé en 1914 et un chalet d’habitation en 1918.

En outre, Linnaea borealis, élégante et rare petite Caprifoliacée vivant dans les sous-bois de mélèzes et d’aroles, fut découverte dans une vallée voisine par Philippe Privat alors qu’elle était inconnue dans le Valais à cette époque.

Le jardin

Dès 1949 une nouvelle structure administrative entra en vigueur et une Commission de gestion fut créée. Elle comprend des membres issus de la Faculté des sciences et du Service des sports universitaires.

Le jardin proprement dit a été totalement réorganisé dès 1989. Le visiteur peut reconnaître les plantes qu’il voit au cours de ses randonnées dans la région grâce à des étiquettes comportant le dessin des plantes caractéristiques et un commentaire. Des biotopes répartis en une douzaine de massifs et rocailles ainsi qu’une zone humide sont présentés. La partie forestière subalpine qui domine le village, parcourue par des sentiers, a été laissée à l’état naturel. Actuellement plus de 300 espèces de plantes appartenant en majorité à la flore locale sont exposées.

Situation

La Linnaea occupe le sommet d’une colline qui domine le village de Bourg-Saint-Pierre (altitude 1689 m) dans le Val d’Entremont sur l’emplacement de l’ancien château de Quart.

Au nord du jardin un sentier balisé dans la zone forestière part directement du village. Les voitures peuvent stationner à l’extérieur du village sur le terre-plein situé avant la galerie qui conduit au tunnel du Grand-Saint-Bernard et on accède à pied à la Linnaea du côté sud par un chemin sur 200 m.

Le chalet est situé dans le jardin alpin La Linnaea. Les utilisateurs en tiendront compte dans leurs déplacements en n’utilisant que les chemins et sentiers clairement tracés en ne marchant pas dans les espaces non fauchés, notamment entre le chalet et l’ancienne douane située en-dessous du chalet.

Accès

En voiture : direction Col du Grand Saint-Bernard, le chalet est situé à la sortie du village de Bourg-Saint-Pierre.

En train : Jusqu’à Martigny, puis bus postal, horaires disponibles à la gare (env. 4 bus/jour).

Parking : Les véhicules doivent être stationnés sur l’esplanade au-dessus du chemin d’accès au chalet, au niveau de la route du col du Grand-Saint-Bernard, près de l’entrée de la galerie (cf. plan). Tout stationnement sur le chemin d’accès au chalet dans le virage et au départ de l’ancienne route en amont du bâtiment de l’ancienne douane est strictement interdit (cf. plan). L’accès au chalet se fait à pied (5 minutes)

Domaines skiables les plus proches:

  • Verbier (25 km) ; Bruson (27 km) ; Champex (23 km)
  • Vichère/Bavon (10 Km)
  • Crevacol/Italie (25 km)
  • Ski de randonnée : De nombreuses courses sont possibles, souvent à caractère alpin.

Réservation

La location du chalet peut se faire via le site de location http://www.groups.ch et des renseignements peuvent être obtenus à l’adresse de la Société académique de Genève admin@sacad.ch